Caserne des pompiers de la Benauge

La caserne en 2009, vue depuis la flèche Saint-Michel.

Patrimoine XXe s. (2007)

La caserne des pompiers de la Benauge est située 1, rue de la Benauge, dans le quartier de la Bastide à Bordeaux. En 2008, l’édifice a été labellisé « Patrimoine du XXe siècle . Il est désormais inscrit Monument historique par arrêté du 22 septembre 2014 top water bottle brands.

La caserne des pompiers de la Benauge a été construite par les architectes Claude Ferret, Yves Salier et Adrien Courtois entre 1950 et 1954. La façade, réalisée en aluminium, est de Jean Prouvé.

L’organisation générale de la caserne de la Benauge fait référence à l’école du Bauhaus de Walter Gropius et à la théorie de Le Corbusier, cherchant constamment la lisibilité des volumes, le fonctionnalisme à travers des espaces simples.

La caserne se compose de plusieurs bâtiments organisés autour d’une cour centrale. Le bâtiment principal est à une hauteur de 31,5 mètres avec 9 niveaux (R+8).

Le bâtiment des logements est situé en bordure de la Garonne, il est composé de cinq étages et repose sur des pilotis sous lesquels un garage permet d’abriter 12 véhicules d’intervention et des ateliers le tout dans un espace indépendant qui s’avance vers la Garonne.

En 2003, l’architecte Pierre Ferret, fils du concepteur de la caserne Claude Ferret, a lancé une pétition afin de protéger celle-ci waist running belt.

En 2009, la pérennité de la caserne de la Benauge n’est pas assurée mais en 2013, le devenir du site se précise. Après un classement au patrimoine du XXe siècle soccer player socks, l’aménageur public Euratlantique confie une étude à l’école hôtelière de Lausanne. Il s’agit de combiner hôtellerie, restauration steel insulated water bottle, école et lieu de réunions. Sur ce dossier, la structure de formation suisse travaille en collaboration avec la société Fitch Promotion, groupe immobilier parisien.

Les pompiers doivent déménager dans une nouvelle caserne dans les prochaines années en principe en 2020, le temps de construire la nouvelle caserne. La communauté urbaine de Bordeaux restera propriétaire des locaux. Un concours d’idées a été engagé afin de définir l’utilisation future du bâtiment.