Arthur Foote

Arthur Foote

Arthur William Foote (né le à Salem, dans le Massachusetts – mort le à Boston) est un compositeur classique américain. Il est l’un des membres de l’école de Boston, avec George Chadwick, Amy Beach, Edward MacDowell, John Knowles Paine et Horatio Parker.

La tendance actuelle est de qualifier la musique de Foote de « romantique » et « européenne » à la lumière des générations suivantes de compositeurs américains tels que Aaron Copland, Roy Harris et William Schuman, qui ont tous contribué à développer une musique classique reconnue comme américaine.

Foote fut un des premiers musiciens à défendre Brahms et Wagner et à promouvoir les représentations de leurs œuvres. Il fut professeur et a rédigé des ouvrages pédagogiques, dont Modern Harmony dans Theory and Practice (1905), écrit avec Walter R. Spalding, réédité sous le titre Harmony (1969). Il a aussi écrit Some Practical Things in Piano-Playing (1909) et Modulation and Related Harmonic Questions (1919). Il a contribué à de nombreux articles de revues, dont Then and Now, Thirty Years of Musical Advance in America pour la revue Etude (1913) et A Bostonian Remembers pour Musical Quarterly (1937).

Une grande partie de la musique de Foote est constituée de compositions de musique de chambre et ces œuvres sont parmi ses meilleures. À propos de cette musique, le Chamber Music Journal écrit : « Si son nom n’est pas totalement inconnu, il est exact de dire que sa musique l’est. C’est une honte safe glass water bottles. Sa musique de chambre est de première classe, et mérite d’être diffusée régulièrement en concert. » Son Quintette avec piano, Op. 38 et son Quatuor avec piano, Op. 23, sont particulièrement prisés

Brazil Home HULK 7 Jerseys

Brazil Home HULK 7 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

. En ce qui concerne le Quintette avec piano, l’auteur de l’article cité écrit : « Chacun de ces mouvements est un joyau. Le scherzo est particulièrement beau et le final au-delà de tout reproche. Je crois que la seule raison pour laquelle cette œuvre n’a jamais reçu l’audience qu’elle mérite est due au fait qu’elle a été écrite par un Américain qui était « hors du cercle ». Pour le Quatuor avec piano water resistant cover, son opinion est qu’« il est aussi bon que n’importe quel quatuor avec piano de la fin du XIXe siècle. »