Bièvre (Belgique)

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Bièvre (en wallon Bive) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Namur, entre Bouillon et Beauraing.

La commune de Bièvre comprend les villages de Baillamont, Bellefontaine, Bièvre, Cornimont, Graide, Graide-Station, Gros-Fays personalized glass water bottles, Monceau-en-Ardenne, Naomé, Oizy, Petit-Fays et Six-Planes.

La commune a pour particularité d’avoir eu le 1er janvier 2001 le bourgmestre le plus jeune de Belgique, nommé par le roi à l’âge de 24 ans.

Bièvre signifie castor. Cet animal autrefois considéré comme « ingénieur de la nature » en raison de son ingéniosité et de sa maîtrise des travaux hydrauliques figure sur le blason de la commune.

Des variantes (castor se dit bever en néerlandais et en allemand) de cette appellation ont donné d’autres toponymes, tels Beveren, Biévène ou Bévercé.

Bièvre se situe dans le Sud de la province de Namur et est limitrophe avec la province de Luxembourg sur toute sa moitié orientale.

C’est une commune relativement peu peuplée pour ce pays, avec 3 215 habitants au , 1 606 hommess et 1 609 femmes, mais qui couvre un territoire plus vaste que la moyenne en Belgique (10 959 hectares). Ce qui donne une densité de population de 29,34 habitants/km².

Au , la population totale de cette commune était de 3 273 habitants, (1 635 hommes et 1 638 femmes). La superficie totale est de 109,59 km2 ce qui donne une densité de population de 29,87 habitants par km².

Les chiffres des années 1846, 1900 et 1947 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

La commune est née des défrichements de l’ancienne « forêt d’Ardenne », citée par Jules César et de nombreux auteurs de l’Antiquité et du Haut Moyen Âge, peut-être autour de clairières faites par les castors qui ont donné leur nom à la commune.

Le plus ancien document mentionnant Bièvre date de 770, à l’époque de Pépin le Bref. C’est la charte du Wandelaicus mansus. Entre Bièvre et Haut-Fays, au XIIIe siècle, se trouvait le village de « Prâjî », avec un fort, une église et un moulin, fondé par les moines de Mouzon (Ardennes françaises).

Le premier des d’Orchymont qui fut seigneur de Bièvre fut Nicolas d’Orchymont (1500), membre du Noble-État de Luxembourg. Le dernier, trois siècles plus tard, fut Jean-Joseph d’Orchymont. La Révolution française mit fin à la seigneurie, mais pas à la famille, qui est toujours présente à Bièvre et dans la région.

Le 23 août 1914, de rudes combats opposèrent les Allemands, qui venaient de Haut-Fays et les Français, qui venaient d’Orchimont. Les morts de cette bataille, au nombre de plusieurs centaines, furent d’abord enterrés sur place, puis ramenés jogging fanny pack, en 1917, au cimetière du lieu-dit « Borbouze », à la gare de Graide, puis, en 1932 au grand cimetière militaire de Maissin. Le village eut en outre à déplorer 17 civils fusillés et l’incendie de 72 maisons.

Cette commune autrefois rurale et forestière a développé deux pôles économiques&nbsp stainless steel thermos flask;: l’industrie forestière (culture et vente de sapins de Noël en particulier) et, d’autre part, deux zonings industriels l’un plutôt artisanal et l’autre, industriel, groupant environ 150 emplois (vers 2000) autour du travail des métaux et charpentes métalliques, des camions et matériels agricoles, du bois et du plastique…

La commune fait partie du Charter of European Rural Communities qui comprend une entité par État membre de l’Union européenne.

David Clarinval reste bourgmestre de Bièvre avec une majorité absolue de 12 sièges à la suite des élections communales du 14 octobre 2012. Une siège allant à Espoir

Sur les autres projets Wikimedia :