Unterseeboot 563

Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique

L’Unterseeboot 563 ou U-563 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l’Oberleutnant zur See Klaus Bargsten (en).

Il fut coulé par des avions alliés dans le Golfe de Gascogne, en mai 1943.

Unterseeboot type VII, l’U-563 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d’eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d’action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d’action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L’U-563 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l’avant et un à l’arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d’un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d’un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Il reçut sa formation de base au sein de la 1. Unterseebootsflottille jusqu’au , puis il intégra sa formation de combat dans cette même flottille.

Sa première patrouille fut précédé par de courts trajets de Kiel à Elseneur et de Elseneur à Bergen. Elle commença le 31 juillet, au départ de Bergen pour l’Atlantique Nord et il navigua entre les Îles Féroé et les Îles Shetland. Il participa à quelques recherches de convois mais elles se révélèrent infructueuses, il rentra donc à la base après 42 jours en mer.

Un jour après avoir quitté Brest, l’U-563 fut attaqué sans succès par un Bristol Blenheim le 5 octobre, à l’ouest de la Bretagne.

Le 24 octobre, il torpilla le destroyer britannique HMS Cossack à l’ouest de Gibraltar (le destroyer coula finalement le 27 octobre). Le lendemain, il fut attaqué par un autre navire britannique, la corvette USS Surprise (PG-63) (en) à l’ouest du Cap Saint-Vincent. N’ayant plus aucune torpille, il se dirigea vers sa base. Sur le chemin du retour, il fut de nouveau attaqué par erreur par un appareil de la Luftwaffe. Le rapport du pilote signala un sous-marin britannique coulé. Il arriva à Brest le .

Le , l’U-563 fut attaqué et gravement endommagé, au large de Brest, par un Whitley de la No. 502 Squadron RAF (en), qui lança six charges de profondeur. Le sous-marin était obligé de faire surface. L’appareil britannique le mitrailla, blessant trois hommes, y compris le commandant Bargsten, frappé deux fois à l’épaule. Le sous-marin arriva à Lorient le 3 décembre pour réparations.

Lors de sa quatrième patrouille, l’U-563 navigua vers l’ouest de l’Irlande entre les îles Féroé et les Îles Shetland. Il accosta à Bergen, le .

Son cinquième patrouille fut précédé par de courts trajets de Bergen à Hamburg et de Hamburg à Kiel. Sa cinquième patrouille qui commença le 1er octobre, le fait naviguer dans l’Atlantique Nord. Il arriva à Brest après 37 jours en mer, sans succès. 

Le submersible quitta la base le pour l’Atlantique Est. En transit le 18 décembre, l’U-563 envoya par le fond le navire britannique Bretalda du convoi MKS 3Y, à environ 330 milles marins (610 km) à l’ouest-nord-ouest du Cap Finisterre. Il arriva à Brest le .

L’U-563 fut attaqué par un Bristol Beaufighter le , qui causa de légers dommages. Le dans la matinée, l’U-563 torpilla et endommagea le Sunoil, dans l’est-sud-est du Cap Farewell, le navire fut plus tard coulé par l’U-530. La présence constante des appareils de porte-avions d’escorte rend les attaques très difficiles. 

Le 7 avril, deux hommes de l’équipage de l’U-563 passèrent par-dessus bord lors d’une attaque d’un B-24 Liberator de la 86e escadron.

Son plus gros succès fut le , lorsqu’il coula le Pacific Grove et le Ulysses du convoi HX 232. Il endommagea également le Fresno City, également du même convoi, au sud-est du Cap Farewell. Le Fresno City fut coulé plus tard dans la journée par l’U-706. L’U-563 fut ravitaillé par l’U-462 dans le nord des Açores pour le retour vers sa base, il y arriva le .

Le sous-marin quitta sa base le 29 mai pour l’Atlantique. Le en transit, l’U-563 fut attaqué et endommagé à 15 h 45 par un Halifax du Sqn 58, au nord-nord-ouest du Cap Farewell, il le mitrailla et lui lança neuf charges de profondeur. Un deuxième Halifax du Sqn 58 arriva sur les lieux et effectua deux attaques, lâchant neuf charges de profondeur, mais l’U-boote ne coula pas. Il fut chassé jusqu’à l’épuisement par deux Sunderland, un du Sqn 10 et un autre du Sqn 228. L’U-boot coula finalement à la position 46° 35′ N, 10° 40′ O, emportant avec lui une dizaine de membres d’équipage. Plus de trente survivants furent observés avec des gilets de sauvetage dans l’eau, mais aucun des 49 membres d’équipage ne fut secouru.

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See – Kptlt. = Kapitänleutnant

L’U-563 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

L’U-563 coula 3 navires marchands totalisant 14 689 tonneaux, 1 navire de guerre de 1 870 tonneaux et endommagea 2 navires pour un total de 16 266 tonneaux au cours des 8 patrouilles (207 jours en mer) qu’il effectua.