Tag Archives: camera dry bag waterproof

Stade du Weltjugend

Le stade du Weltjugend était un stade à multi-usages situé dans le quartier Mitte de Berlin en Allemagne. Inauguré pour le premier festival Deutschlandtreffen de la jeunesse libre allemande, le sous le nom de Walter-Ulbricht stadion, le stade avait une capacité d’accueil de 70 000 spectateurs. Il était le plus grand stade d’athlétisme et de football de RDA. En 1992, il est démoli dans le cadre des travaux liés à la candidature de Berlin aux Jeux olympiques d’été de 2000.

Le stade était situé dans la partie ouest du quartier Mitte. Il comportait en plus du stade plusieurs terrains de football, des courts de tennis ainsi que des installations pour l’athlétisme sur une surface de 131 000 M². C’est le complexe sportif le plus grand de Berlin-Est.

Le site sert dès le début du XIXe siècle comme lieu de revues et de défilés militaires puis au milieu du siècle, une caserne des fusiliers est construite. Après la Première Guerre mondiale, la police de Berlin reprend le site et édifie en 1929 le stade de la police. Celui-ci est détruit pendant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Après le déblaiement des gravats par les femmes des ruines, les architectes Reinhard Lingner et Selman Selmanagic construisent un nouveau stade en 1950 pour le premier festival Deutschlandtreffen de la jeunesse libre allemande. Après 120 jours de construction, le stade est inauguré, le meat tenderizer alternative, par le secrétaire général du comité central du SED, Walter Ulbricht. Nommé Walter-Ulbricht-Stadion, le stade est également surnommé par les Berlinois le Zickenwiese en raison de la barbe d’Ulbricht.

Un an plus tard, les architectes aménagent le stade pour l’accueil du 3e festival mondial de la jeunesse et des étudiants en utilisant une partie des ruines du Château de Berlin. Lors de l’insurrection de juin 1953 camera dry bag waterproof, le stade est considéré comme un des symboles du gouvernement et les manifestants endommagent ou détruisent le lettrage et emblèmes du stade ainsi que les bancs, les murs et les vitres.

Pour le 10e festival mondial de la jeunesse de 1973, l’installation sportive est reconstruite à nouveau par Jörg Piesel et Rolf Tümmler. La capacité du stade est réduite à 50 000 places dont 20 000 assises. Le stade est également rebaptisé après le renvoi de Walter Ulbricht en Stadion der Weltjugend (stade mondial de la Jeunesse). Le nom de Walter Ulbricht est effacé de l’historiographie de la RDA par Erich Honecker. Ulbricht meurt pendant la période des jeux, après avoir été victime un eu plus tôt d’un accident vasculaire cérébral. Curieusement, le changement de nom du stade, n’a pas eu d’influence sur le nom associé de la station de métro toute proche car celle-ci n’était visible que pour la population de Berlin-Ouest. Cette station (aujourd’hui la station U-Bahn Schwartzkopffstraße ) était l’une des nombreuses stations fantômes existantes après la construction du mur. Le métro de Berlin-Ouest (dans ce cas, la ligne 6 du métro ) passait à travers, mais aucun arrêt n’était autorisé.

En milieu d’année 1992, les travaux de démolition du stade commence. Il doit faire place dans l’optique de la candidature de Berlin aux Jeux olympiques d’été de 2000 à un stade de 15 000 places. Le coût de la démolition, il y a plus de 27 000 mètres cubes de débris à enlever, est alors fixé à 32 millions de marks. Lorsque Sydney obtient les jeux, l’arène prévu n’est pas construite et le site reste depuis 1993 en friche. Le site est alors utilisé comme terrain de golf, de beach volley où comme parcours de vélo tout-terrain. En octobre 2006, le Bundesnachrichtendienst a commencé la construction de son nouveau siège sur le site.

Le stade est utilisé comme un lieu pour diverses compétitions sportives, des événements politiques majeurs ou des matchs de football. En 1950 il accueille la finale de la Coupe de RDA de football puis en 1952, il est le point de départ de la Course de la Paix.

Entre 1975 et 1989,il accueille régulièrement les jeux de la jeunesse mondiale. Il est également utilisé par Équipe d’Allemagne de l’Est de football pour 13 matches officiels internationaux. Le match amical officieux entre l’équipe nationale est-allemande et le club soviétique du Dynamo Moscou pour l’ouverture du Festival de la jeunesse mondiale, le enregistre le record de public dans le stade avec 70 000 spectateurs.

Jusqu’en 1961, l’enceinte accueille les matchs à domicile du Hertha Berlin en championnat de RDA de football. L’ASK Vorwärts, domicilié à Berlin jusqu’en 1971 dispute également quelques matchs de la Coupe d’Europe des Clubs Champions dans le stade En 1959, 65 000 spectateurs assistent ainsi à la rencontre face au Wolverhampton Wanderers. À partir de 1976, tous les derbys berlinois entre le Dynamo et son rival le 1. FC Union Berlin ont lieu dans le stade. Le FC Union a également disputé certains de ses matchs à domicile dans le stade en raison de travaux au An der Alten Försterei.

Le stade a également été l’occasion de quelques duels allemands est-ouest. Le 25 décembre 1951 se dispute le premier des deux soi-disant « duels de la réconciliation ». La sélection de Berlin Est l’emporte 3-2 devant celle de Berlin-Ouest devant 55 000 spectateurs. Le match retour a lieu le 26 décembre 1954 au Poststadion dans Berlin-Ouest (3-3). En 1955, une rencontre oppose une sélection de toute la ville de Berlin à une équipe de Prague devant 70 000 (1-0).

Le 16 septembre 1959, l’équipe nationale d’Allemagne de l’Est rencontre une sélection amateur d’Allemagne de l’Ouest. Cette rencontre est rendue nécessaire car le Comité international olympique ne souhaite envoyer aux jeux olympiques qu’une sélection pour les deux Allemagne. Le premier match a lieu au Walter-Ulbricht stadion et le match retour au Rheinstadion. Les deux rencontres sont remportées par la sélection de la RFA (2-0 à Berlin et 2-1 à Düsseldorf).

Sur les autres projets Wikimedia :

Nazionale Under-23 di calcio della Norvegia

Voce principale: Nazionale di calcio della Norvegia.

La Nazionale norvegese di calcio Under-23 è la rappresentativa calcistica Under-23 della Norvegia ed è posta sotto l’egida della Norges Fotballforbund.

La formazione Under-23 fu costituita nel 1998. La prima partita della neonata Nazionale si disputò il 6 febbraio 1998 a Larnaca, Cipro, in un’amichevole disputata contro la selezione maggiore finlandese e terminata a reti inviolate. La squadra rimase attiva fino al termine del campionato europeo Under-21 1998, per poi essere accantonata used meat tenderizer for sale.

Il 25 ottobre 2011, la federazione norvegese riformò la Nazionale Under-23, con l’obiettivo di far fare esperienza a quei giocatori troppo vecchi per far parte dell’Under-21, ma non ancora pronti per essere convocati nella selezione maggiore. La guida tecnica fu affidata a Per Joar Hansen, all’epoca allenatore anche dell’Under-21. Successivamente, quando quest’ultimo abbandonò la squadra per diventare allenatore del Rosenborg, la Norvegia Under-23 fu affidata a Knut Tørum.

Il 5 giugno 2012 arrivò la miglior vittoria della storia della Nazionale Under-23 norvegese, con un successo per 4-0 sui pari età gallesi. Il 21 e il 25 marzo 2013 arrivarono invece le sconfitte peggiori, rispettivamente contro la Spagna Under-23 (5-2 a Toledo) e Olanda Under-23 (4-1 a Waalwijk) camera dry bag waterproof.

Lista dei convocati per la partita contro la Slovacchia del 26 marzo 2015. Le presenze sono aggiornate alla stessa data.

Nová Ves pod Přimdou

Nová Ves (deutsch Neudorf, auch Neudorf I) ist ein Ortsteil der Gemeinde Třemešné. Er liegt sechs Kilometer südlich von Přimda bzw. acht Kilometer östlich der deutsch-tschechischen Grenze und gehört zum Okres Tachov.

Die erste Erwähnung des Ortes Neudorf datiert auf das Jahr 1497, als ein Streit zwischen der Herrschaft Pfraumberg und Hans Degenreuter von Burgtreswitz um das Fischen im Pfrentschweiher ausbrach. Zwanzig Jahre später wird ein Pfarrer an diesem Ort genannt, womit eine Kirche vorausgesetzt wird camera dry bag waterproof. 1548 wurde Neudorf nach einer Herrschaftsteilung Heinrich von Schwanberg zugeschlagen, bis es 1608 zu Groß Meierhöfen kam. Die Steuerrolle zählte im 17. Jahrhundert zehn Bauern, zehn Chalupner, elf Gärtner, acht Brandstätten und eine Ödung auf. 1788 standen in Neudorf 67 Häuser, 1838 waren es 84. Nach der Aufhebung der Patrimonialherrschaften bildete Neudorf mit dem Ortsteil Nowohradsky eine politische Gemeinde im Bezirk Tachau. Im Jahre 1930 lebten in dem Dorf 953 deutsche und zwei tschechische Einwohner in 167 Häusern. Nach dem Münchner Abkommen wurde das Dorf 1938 an das Deutsche Reich angeschlossen. 1939 lebten in der Gemeinde Neudorf I 1303 Einwohner. 1971 erfolgte die Eingemeindung nach Třemešné. 1991 hatte der Ort 48 Einwohner. Im Jahre 2001 bestand das Dorf aus 17 Wohnhäusern, in denen wiederum 48 Menschen lebten.

Bezděkov (Pössigkau) | Dubec (Tutz)&nbsp football socks custom;| Nová Ves pod Přimdou (Neudorf bei Pfraumberg running waistband, auch Neudorf I) | Pavlíkov (Pabelsdorf) | Třemešné (Zemschen)

Мори, Тацуя

10 мая 1956(1956-05-10) (60 лет)

Курэси, Хиросима, Япония

 Япония

режиссёр-документалист

приз Берлинского фестиваля документальных фильмов

ID 0605307

Тацуя Мори (яп. 森 達也 Мори Тацуя? lint cutter, р. 10 мая 1956 в Курэси, Хиросима, Япония) — японский режиссёр-документалист. Окончил юридический факультет Университета Риккё camera dry bag waterproof, после чего начал снимать фильмы. В начале своей карьеры принимал участие в театральных и телевизионных постановках. Позднее стал независимым режиссёром.

Автор «А» (1998) и соавтор «А2» (2001, вместе с Такудзи Ясуокой) — лент, повествующих о повседневной жизни последователей Аум Синрикё — японской буддийской религиозной группы, замешанной в нашумевшем террористическом акте — зариновой атаке в японском метро. Второй из фильмов получил приз Берлинского фестиваля документальных фильмов. Ни один из фильмов не был показан по японскому телевидению и не пошёл в широкий прокат, также диски с фильмами были изъяты из видеопрокатных сетей и доступны исключительно для приобретения. Одна из сцен фильма «A», в которой полицейский сбивает с ног последователя Аум, после чего обвиняет его в нападении, вызвала неоднозначную реакцию аудитории во время показов. Кадры впоследствии были использованы в судебном процессе над обвиняемым в нападении на сотрудника полиции, вследствие чего тот был оправдан. Однако некоторые зрители, увидевшие эпизод в ходе премьерных просмотров, отказывались поверить в реальность увиденного – считая эту сцену инсценировкой. По словам обозревателей The Japan Times, помимо уникального инсайта на происходящее внутри скандальной Аум Синрикё, фильм предоставил возможность трезвого взгляда на японское общество, что для некоторых из зрителей оказалось болезненным экспериментом.

Завершив съёмки последнего фильма, Мори сообщил, что не намерен возвращаться к теме Аум Синрикё в своём творчестве. Более чем двухлетние усилия по подготовке картин принесли ему, по собственному признанию, лишь убытки, в силу ограниченности проката и отказа телевещательных корпораций от демонстрации фильмов (продавать же отдельные кадры для видеосопровождения связанных с Аум Синрикё новостных материалов Мори отказался). Нелегальные копии фильмов Мори также доступны в пиринговых сетях.

Считается одним из наиболее талантливых японских документалистов. Последние годы занимается съёмкой документальных фильмов, посвящённых японским социальным проблемам.