Tag Archives: running pouch

The Great Brain Robbery (album)

The Great Brain Robbery is the second and final studio album by British indie rock band The Crocketts. Recorded at Chapel Studios, Monnow Valley Studio and Ridge Farm Studio with producers Charlie Francis and Bird & Bush, the album was released by Blue Dog Records in conjunction with V2 Records on 17 April 2000. “Host”, “On Something” and “1939 Returning/Chicken vs. Macho” were released as singles in 2000, all of which reached the top 100 on the UK Singles Chart.

The first single from the album running pouch, “Host”, reached number 82 on the UK Singles Chart. The second single, “On Something”, reached number 90. The third and final single, “1939 Returning/Chicken vs. Macho”, reached number 94.

A review in the magazine Welsh Bands Weekly described The Great Brain Robbery as “fucking amazing”, praising the performance of vocalist Davey MacManus as well as the “perfect harmony between voices and instruments”. Songs such as “Mrs Playing Dead” and “On Something” were highlighted, with the author naming “Ella Luciana” as the best song on the album. Music magazine Kerrang! praised the album as an “eclectic, moving and passionate” work, praising MacManus and guitarist Dan Boone and labelling it “an album to cherish”. In its review of the single “On Something” sports thermos, Kerrang! highlighted the track as an example of “the undescribable world soccer shirts, cross-genre appeal of the folky punk ‘n’ rollers”.

Melody Maker writer Daniel Booth was less positive, however, awarding The Great Brain Robbery two and a half out of five stars and describing it as “the sound of poorly articulated angst slowly worming its way up its own arse”. Booth directed particular criticism at MacManus’s vocal style, and concluded by labelling the album a “crock of shit”. The NME were similarly critical, awarding the album a rating of three out of ten and criticising an apparent “Midwest American” style of the material.

All songs credited to Davey MacManus/The Crocketts, except where noted.

1979 Chicago blizzard

The Chicago blizzard of 1979 was a major blizzard that affected northern Illinois and northwest Indiana, United States on January 13–14, 1979. It was one of the largest Chicago snowstorms in history at the time, with 21 inches of snowfall in the two-day period. It was expected to be only 2-4 inches of snow but by the end of January 14 buy football socks online, the depth of snow on the ground peaked at 29 inches. The blizzard lasted for a total of 38 hours and at its peak, the wind gust reached speeds of 39 miles per hour. Five people died during the blizzard, with approximately 15 others serious injured due to conditions created by the storm. One of the five deaths came when a snow plow driver went berserk, hitting 34 cars and ramming a man lifefactory water bottle.

O’Hare Airport was closed and all flights grounded for 96 hours from January 13 to the 15. The cold weather and snowfall throughout the rest of January and February resulted in frozen tracks throughout the Chicago ‘L’ system running pouch.At the time, “commuters crowded onto CTA buses, quickly overwhelming capacity, resulting in bus commutes usually taking 30 to 45 minutes taking up to several hours.” To avoid huge snowdrifts in the streets, the overcrowded buses were obliged to take numerous detours, adding additional time to the commute.

Snow remained on the ground until March 6th, a full fifty-one days. Deployment of plows was significantly delayed and when they finally appeared they struggled to keep up with the snowfall. Much of the snow remained unmoved throughout the next 2 months, causing ongoing public transit delays and significant problems with trash collection. The city’s inadequate response to the blizzard was blamed primarily on mayor Michael Bilandic, who had assumed the post after the 1976 death of Richard J. Daley. Newspaper articles at the time blasted Bilandic. Jane Byrne, Bilandic’s main opposition in the Democratic primary, capitalized on this and defeated Bilandic in the February 27 primary, eventually becoming the first female mayor of Chicago.

Nombre cyclique

Un nombre cyclique, ou nombre phénix, est un entier naturel dont les permutations circulaires des chiffres correspondent aux multiples du nombre. Le plus connu est 142857 :

Si les zéros ne sont pas permis au début des nombres, alors 142857 est le seul nombre cyclique décimal. Par contre, s’ils sont permis, la séquence des nombres cycliques commence comme suit :

Pour être cyclique, seuls les multiples successifs du nombre doivent être considérés et ceux-ci doivent correspondre à des permutations circulaires du nombre. Ainsi bottled water in glass, le nombre 076923 n’est pas considéré comme cyclique, même si toutes ses permutations circulaires sont des multiples, car ceux-ci ne sont pas successifs :

Cette restriction exclut aussi des cas triviaux tels :

Les chiffres uniques peuvent être considérés comme des nombres cycliques triviaux ou dégénérés.

Les nombres cycliques sont liés aux décimales récurrentes des fractions unitaires. En général, pour un nombre cyclique de longueur L, le développement décimal de

a une période de L, et répète le nombre cyclique.

Par exemple :

Les multiples de ces fractions présentent des permutations circulaires :

En contrepartie, si la période du développement décimal de 1/p est

alors les chiffres répètent un nombre cyclique.

En s’appuyant sur leur relation aux fractions unitaires running pouch, on démontre que les nombres cycliques sont de la forme

b est la base (10 dans le cas du système décimal) et p est un nombre premier ne divisant pas b. Les nombres premiers p qui génèrent des nombres cycliques sont appelés nombres premiers longs.

Par exemple, le cas b = 10, p = 7 donne le nombre cyclique 142857.

Toutes les valeurs de p ne généreront pas forcément un nombre cyclique selon cette formule; par exemple p = 13 donne 076923076923. Ces cas erronés contiendront toujours une ou plusieurs répétition de chiffres.

Les premières valeurs de p pour lesquels cette formule produit un nombre cyclique en notation décimale sont (séquence A001913 dans l’OEIS) :

Le patron de cette séquence est issu de la théorie algébrique des nombres. Plus spécifiquement, cette séquence est définie comme l’ensemble des nombres premiers p tels que 10 est une racine primitive modulo p. Une conjecture d’Emil Artin postule que cette séquence contiendrait 37.395..% des nombres premiers.

Les nombres cycliques peuvent être construits par l’algorithme suivant :

Soit b la base (10 en base décimale).

Soit p un nombre premier ne divisant pas b.

Soit t = 0.

Soit r = 1.

Soit n = 0.

Répéter ce qui suit :

Si t = p − 1 alors n est un nombre cyclique.

Cette procédure fonctionne en calculant les décimales de 1/p en base b, par division longue. r est le reste à chaque étape et d est la décimale produite.

L’étape

sert uniquement à colliger les chiffres. Pour les ordinateurs incapables d’opérer sur des nombres entiers très grands, les chiffres doivent être exprimés ou conservés autrement tops football.

Il est notable que si t excède p/2, le nombre est forcément cyclique, sans besoin de calculer les chiffres restants.

Exemple : pour p=7, le nombre cyclique est 142857142857…
– avec n=1 : 10 = 7 × 1 + 3 (1 = premier chiffre du nombre cyclique, reste r = 3)
– avec n=2 : 100 = 7 × 14 + 2 (14 = 2 premiers chiffres du nombre cyclique, reste r = 2)
– avec n=3 : 1000 = 7 × 142 + 6 (142 = 3 premiers chiffres du nombre cyclique, reste r = 6)
– …

et on peut écrire :

En utilisant la technique décrite plus haut softball team uniforms, on peut trouver les nombres cycliques d’autres bases arithmétiques.

En base binaire :

En base ternaire :

En base octale :

En base duodécimale :

En base 24 (notation en utilisant les lettres de A à N) :

Noter qu’en notation ternaire (b = 3), le cas p = 2 génère 1 comme nombre cyclique. Bien que les chiffres uniques puissent être considérés des cas triviaux, il peut être utile, pour la complétude de la théorie, de les considérer, mais uniquement lorsqu’ils sont générés de cette façon.

On peut démontrer qu’aucun nombre cyclique (autre que les chiffres uniques triviaux) d’aucune base arithmétique n’est un carré parfait ; ainsi il n’y a aucun nombre cyclique en base hexadécimale.

Liste exhaustive de nombres cycliques ne commençant pas par zéro jusqu’à la base 36.

Liste exhaustive de nombres cycliques jusqu’à 16 chiffres et jusqu’à la base 36.

Neel Jani

Neel Jani en 2007

Neel Jani (né le 8 décembre 1983 à Rorschach, dans le canton de Saint-Gall en Suisse) est un pilote automobile suisse. En 2007, il dispute le championnat Champ Car au volant d’une voiture du PKV Racing. De 2006 à 2009, il représente l’équipe suisse d’A1 Grand Prix. En 2009, il rejoint l’équipe suisse Speedy Racing, rebaptisée Rebellion Racing en 2010 puis le Porsche Team en 2015. En 2016, il remporte les 24 heures du Mans.

Il commence sa carrière en 1996 par les compétitions de karting avant d’intégrer la catégorie Formule A en 1999. Il est sacré champion de suisse junior en Formule A en 2000. L’année 2002 est marquée par son titre de vice-champion d’Europe en Formule Renault 2000. Il obtient le titre de vice-champion d’Europe en Formule Renault V6 l’année suivante. En 2003, il intègre l’écurie suisse de Formule 1 Sauber en tant que pilote-essayeur.

Pilote de GP 2 Series en 2005 et 2006, il effectue des tests en Formule 1 running pouch, pour le compte de Red Bull Racing. En 2006, il apparaît officiellement lors des week-ends de Grand Prix en faisant office de troisième pilote lors des essais du vendredi, au sein de la Scuderia Toro Rosso all football teams jerseys.

De 2006 à 2009, il représente l’équipe suisse d’A1 Grand Prix, à qui il permet d’obtenir le titre de vice-champion du monde en 2006 et 2009 et le titre de champion en 2008. Au début de 2007, il annonce sa signature avec l’équipe de Champ Car PKV Racing pour la saison 2007.

En 2009, il rejoint l’équipe suisse du Speedy Racing aux côtés de Nicolas Prost. L’équipe est rebaptisée Rebellion Racing en 2010 et a le soutien de Toyota en 2011.

En 2011, il participe à des essais aérodynamiques pour le compte de l’écurie de Formule 1 Red Bull Racing ; il crée la polémique en annonçant implicitement avoir réalisé des tests en virage à haute vitesse, pratique alors interdite par le règlement.

En 2012, le châssis est la Lola B12/60

Chile Home VALDIVIA 10 Jerseys

Chile Home VALDIVIA 10 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

. Dorénavant, l’équipe Rebellion Racing est sponsorisée par Lotus et deux prototypes sont engagés en WEC. Aux 24 Heures du Mans, toujours en LMP1, Neel Jani et ses coéquipiers Nick Heidfeld et Nicolas Prost terminent à la quatrième place aux 24 Heures du Mans, le meilleur résultat de l’écurie aux 24 heures du Mans. Ensuite, Neel Jani, Nicolas Prost et Andrea Belicchi gagnent la course de Petit Le Mans.

En 2013, Nicolas Prost, Neel Jani et Nick Heidfeld gagnent à nouveau la course de Petit Le Mans avec l’équipe Rebellion Racing.

En 2015 should i tenderize my steak, Neel Jani participe pour la deuxième année consécutive aux 24 Heures du Mans avec Porsche Team et lors des qualifications il bat le record du Circuit des 24 Heures en faisant un temps de 3’16″887.

En 2016, il remporte les 24 heures du Mans et est sacré champions du monde d’endurance.